Réseaux sociaux et le social banking

Réseaux sociaux et le social banking Bookmark and Share

"Qu'est-ce que viendraient faire les réseaux sociaux dans le secteur bancaire?!?" me demandait récemment un banquier avec lequel nous échangions sur l'avenir de la banque en ligne.

J'expliquais que les réseaux sociaux ne ressemblaient pas tous forcément à "MySpace" et qu'il fallait plutôt voir dans ce terme générique de "social banking" une opportunité de revoir la relation bancaire en ligne en proposant de nouveaux services...

L'objectif consiste notamment à découvrir et à proposer de nouveaux usages, à faciliter les collaborations entre les clients qui le souhaitent, à rapprocher les initiatives en géolocalisant les demandes et les offres... bref faire autre chose que de la stricte gestion de flux financiers et de compte en ligne.

Humaniser et personnaliser les services, servir de facilitateur, animer et accompagner en "live" les projets de nos clients, constituer des "tribus"... les idées ne manquent pas (Toutes d'ailleurs ne seront pas forcément gagnantes...).

Avons-nous encore le droit de facturer des frais pour ce qui devenu un service de base? Il y a 10 ans on était encore dans la prouesse technologique avec les comptes en ligne, aujourd'hui c'est le minimum requis pour un établissement bancaire.

N'aurions-nous pas intérêt à prendre quelques risques et à proposer de nouveaux services innovants qui apportent une vraie valeur ajoutée que personne ne nous reprochera alors de facturer?

Le social banking c'est un moyen de trouver un nouveau modèle économique à l'heure où beaucoup de clients nous reprochent de facturer des frais pour tout et n'importe quoi...

C'est faire évoluer notre métier de banquier, abandonner nos certitudes et nos schémas traditionnels pour investir un nouvel espace dans lequel nous pouvons certainement proposer des services à gains partagés.